dimanche 22 juillet 2012

Justice à vendre ?

L'article de Dominique Simonnot, talentueuse chroniqueuse judiciaire du Canard enchaîné, se passe de commentaire :
Article du Canard enchaîné du 18 juillet 2012


Pour rappel, Alain Guillou avait alors déclaré lors de la relaxe de Charles Pasqua, Pierre Falcone et Arcadi Gaydamak de l'accusation de trafic d'influence pour le premier et de commerce illicite d'arme pour les seconds. : "La cour ne fait pas d'opportunité, elle fait du droit, cela peut intéresser certains observateurs" ainsi que l'avait alors noté le Monde

Le détail de la procédure judiciaire a été consigné par sa journaliste Pascale Robert Diard sur son blog. Pour mémoire étaient aussi accusés de trafic d'influence dans l'Angolagate : Jean-Charles Mariani, Jacques Attali, Jean-Christophe Mitterrand et Paul-Loup Sulitzer. Elle a produit en 2008 un résumé sur l'implication des uns et des autres.

Les réseaux de la Françafrique ont manifestement de beaux restes.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire