dimanche 8 juillet 2012

Faiblesse mémoire


J’aurais aimé poursuivre mes commentaires sur l’actualité politique, j’ai en tête en particulier le goût de « reviens-y » du MES. Jospin nous avait promis une renégociation du traité de Maastricht pour y inclure un volet croissance qui ne fut qu’une façon de se payer de mot (traité d'Amsterdam, 1997). Hollande semble se préparer à la même entourloupe. Monti et Rajoy ont eux eu satisfaction concernant les prêts européens. 

Les deux traités se ressemblent pourtant. Le mécanisme européen de stabilité faisant monter la limitation des déficits du niveau légal au niveau constitutionnel. Ce qui n’a pas marché hier a peu de chance de marcher demain. Et puis cette façon de se moquer des électeurs m’insupporte.
  

Mais j’avoue avoir un autre problème de mémoire, celui-ci très prosaïque : mon disque dur a planté. Quand je dis planté, c’est planté, plus rien à lire. J'ai cru qu'il s'agissait de la carte mère ou du processeur, mais que nenni, semble-t-il.

Comme je vais devoir faire appel à une société de récupération de données et que le parcours des forums me laisse dubitatif (comment faire la part des choses entre sincérité et propagande commerciale), j’ai décidé de vous faire part de mon (angoissante) expérience.

Oui, je sais je suis un imbécile de ne pas faire de sauvegarde régulière. Ceci étant posé, n’y revenons plus.

J’ai donc un travail de près d’un an coincé sur un disque dur en perdition. J’ai des moyens extrêmement limités et une expérience dans le domaine nulle.

J’ai en réserve un autre disque dur HS avec des enregistrements sonores irremplaçables (certains interlocuteurs sont morts), que je garde sous le coude depuis plus d’un an en me disant : « le jour où j’aurais les moyens… » (ce qui n’est pas forcément de bonne politique puisque les pièces à réunir par les récupérateurs pour reconstituer un DD lisible se raréfient avec le temps).

Mais là, les infos contenues dans ce disque, il me les faut maintenant. J’étais en cours de relecture d’une partie, juste avant de l’envoyer à mon directeur de thèse. À 24 heures près, la plante aurait été bien moins dramatique.

Mon sympathique Chinois, qui m’a fourni le nouvel ordinateur, après m’avoir gracieusement prêté de quoi lire mon ancien disque dur (la norme IDE (Pata) est devenue Sata entre-temps, oui, je sais, j’avais un vieux clou), a tenté d’accéder au disque, sans plus de succès que moi. Conseil dudit informaticien : il faut une chambre blanche.
- Vous connaissez quelqu’un ?
- Oui,  mais c’est un peu cher : Ontrack, je vous  l’écris là, j’ai des clients qui étaient contents.

Par la suite un ami me fait dire qu’il a eu affaire à Chronodisk, conseillé par une boutique informatique de confiance qui leur donne leurs disques, et qu’il a récupéré ce qu’il voulait.

Apparaît l’épreuve des forums, que Chronodisk perd avec un score moins ridicule que la Clinique des données, mais tout de même. Ontrack mérite partout ***, mais aussi pour le prix. Vu le pépin que j’ai, je m’attends à plus de 1000 €. Le jour où j’ai un poste, ou un mécène (les deux étant aussi peu probables, au stade actuel, l’un que l’autre), j’y repenserais.

Voilà, c’est là que les principes, anti-délocalisation d’une part, de réalité de l’autre, entrent en conflit. Pour le prix, et en suivant des forums, la boîte Deadhardrive sort du lot. Prix fixe, abordables (relativement), seulement réglés si récupération, commentaires positifs sur les forums (mais d’où viennent-ils ?). Je n’ai pas franchement le choix.

Le pépin c’est le transport en Chine, des possibilités de poursuites légales hasardeuses : des questions qui, dans mon cas, prennent des proportions effrayantes. De toute façon, sinon c’est rien. Je m’y résous donc, et poste sur leur site le message suivant aujourd’hui, dimanche 8 juillet :



« Bonjour,
Mon ordinateur ne démarrait plus après avoir planté très régulièrement la veille. J'ai cru à une défaillance de ma vieille carte mère (IDE).

Depuis, après achat d'un nouvel ordinateur (SATA), je n'arrive pas à "faire monter" le DD (via adaptateur USB) qui était auparavant maître (seagate Barracuda 7200.7 / 80 Go / ST380011A // NFTC / win XP). Le bruit qu'il produit ne m'apparaît pas anormal.

Mon "chinois du coin" n'a pu faire mieux et m'a conseillé un passage en chambre blanche.

Je cherche à récupérer toutes mes données (thèse en cours...), en particulier le Bureau où se trouve l'essentiel ainsi que mon profil thunderbird.

Je vous prie d'être extrêmement précautionneux pour le travail dont j'ai l'intention de vous charger. Avec mon budget d'étudiant non boursier, je n'ai d'autre choix que de vous faire confiance, pourtant les données que je vais vous confier ont une valeur inestimable à mes yeux.

Respectueusement »


Je vous ferai part de la suite.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire